10 octobre 2013

les chiens

Ils adorent suivre les spectacles, il y en a partout, les gens les aiment. Ils sont dans les rues, dans les parcs, ils traversent sans regarder ,courent après les voitures, c'est insensé.         
Posté par tavuki à 05:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2013

il fallait que cela m'arrive

Sans arrêt je me dis faut pas que je trébuche dans un escalier, cela serait dramatique de me fouler un pied ou de me faire une entorse, car ici ne plus pouvoir marcher c'est quasiment impossible.  J'avais décidé de déposer mon ordi à l'hostal pour ne pas l'emmener en mission rue, et je me pressais un peu dans la baquedano av., je regardais la vue et les destroyers chinois, et hop dans un trou, mes lunettes morflent verre droit tout rayé, et j'amortis avec deux doigts qui sont dans un triste état.  Bizarre, Valparaiso... [Lire la suite]
Posté par tavuki à 05:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2013

Toute l'équipe de l'après midi

Impressionnant, ce sont leurs costumes rouges à eux qu'ils ont fait faire, car quand on est partis, ils continuent.  Il y a une rencontre de toutes les brigades du monde prévue à Amiens je ne sais pas quand;   
Posté par tavuki à 14:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2013

les acrobates

Ouf, on a eu un jour de repos.  Le temps de visiter la ville d'à côté, Vina del mare, 300 000 habitants toute riche propre et mondaine.  d'aller dans un beau restaurant, avec de la vue, manger du succulent poisson du pacifique,  On a montré tout ce que l'on savait faire, on est au bout, on a inventé quelques nouvelles  figures de brigade rouge, par exemple la figure acrobatique.  Je ne pleure pas du tout Chereau et ne participe pas au concert de trémolos, je me fais détester, tant mieux.   
Posté par tavuki à 13:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2013

Sur la plus haute colline

Valparaiso. Quartier Edwards Bello Il fait froid, il y a du brouillard, pour y accéder on passe par une pente verticale à 45%.  La misère est saisissante, beaucoup de gens pleurent.  On a l'argumentaire suivant : pour vivre vous avez besoin de manger, mais votre tête a besoin de nourriture spirituelle, d'où les poésies que vous venez d'entendre. Dans ces moments là tu sens la nécessité de l'Art et toute la sensibilité à fleur de peau de ces quartiers    
Posté par tavuki à 08:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2013

Si par malheur je me blessais

Valparaiso, la capitale de l'escalier j'ai peur, j'ai peur d'une entorse, d'une foulure, d'une sale chute, car à Valparaiso, capitale mondiale de l'escalier tes jambes et tes chevilles doivent être en pleine santé. C'est la ville aux 40 collines. Et ici il ya plus de montées que de descentes. A 70 ans,  on ne se sent vieux nulle part, à part dans les escaliers, je ne fais plus du 4 à 4 comme dans le temps, je ne dévale plus en sautant les cinbq dernières marches d'un coup. Tu vas voir, j'avance lentement, calmement avec... [Lire la suite]
Posté par tavuki à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2013

L'atelier et le laboratoire

En fait nous sommes invités par invasion calleghera une compagnie de théâtre de rue chilienne qui organise ici un grand festival avec peu de moyens.  Alors tous les jours nous sortons dans la ville pour expérimenter, , éprouver diverses interventions. C'est du théâtre de rue à manos nados.  D'après ce que j'ai compris ils ont envie de sortir du simple clown pour élaborer quelque chose d'un peu plus politique.    Il faut dire que l'histoire de ce pays est d'une violence extrême, mais oui, quand t'as du minerai... [Lire la suite]
Posté par tavuki à 12:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2013

En zone tsunami

Oui, c'est plaisant,  ça met du piment,  nous sommes en zone tsunami  pour des franc- comtois c'est exotique.  il y a des panneaux en ville pour les zones d'évacuation, et puis quand on monte à 50 mètres d'altitude on est en sécurité, je ne devrais pas plaisanter, mais j'ai tellement l'impression que je ne connaitrais jamais de tsunami sauf miracle.   
Posté par tavuki à 12:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2013

Les funiculaires ou ascensores

Je déteste faire du tourisme, voir ce qu'il faut voir, mais tout de même, ici il y a la spécificité de la ville aux 39 collines, et celle des ascenseurs pour monter dans les quartiers.  Certains datent du siècle dernier, et montent à 70 %. Il faut bien regarder sur la carte car la plupart sont en panne ou rachetés par des propriétaires privés. On trouve enfin un corridor qui mène à l'attraction tant convoitée. Pour peu que l'on aime le charme de la désuétude on est comblé.       ''
Posté par tavuki à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2013

la photo obligée

IL faut se faire prendre devant les panoramas, je suis au dessus du lieu dit "adouana" , le funiculaire était en panne. Il a fallu prendre l'escalier, belle récompense à l'arrivée. 
Posté par tavuki à 03:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]